La vieille saqueboute

Extrait du journal Le Petit Parisien, 1894/02/12 (Numéro 6317).

J’allais oublier la seule forme de la trompette antique qui ait survécu à la Révolution de 1844, cet indestructible trombone à coulisses, qui rend si fanatiques et si malheureux ceux qui en des temps moins durs s’adonnèrent à son culte. Quel fut le mortel assez audacieux pour oser le premier “avaler et cracher la tringle” comme disait si pittoresquement ce bon colonel Ramollot?

Les érudits discutent: aussi me contenterai-je de rendre un respectueux hommage à cet ancêtre, en rappelant qu’au XVIe siècle, sous Henri III, il existait à peu près tel que nous l’admirons, mais qu’alors on l’appelait “saquebute”.

Sax lui-même ne le détrôna pas; il lui ajouta bien des pistons pour rendre ses sons plus liés et plus chantants; mais pour la justesse et la précision des notes, la vieille saquebute est demeurée incomparable.

Le Petit Parisien (Paris)
Le Petit Parisien (Paris)
Source: gallica.bnf.fr